La comptabilité de l'auto-entrepreneur

L'auto-entrepreneur fait généralement un tel choix de structure juridique en raison de sa simplicité. Selon le Cabinet Savary, être auto-entrepreneur nécessite tout de même la tenue d'une comptabilité et la connaissance de ses modalités.

L’auto-entrepreneur et sa comptabilité

L’auto-entrepreneur n’a pas de réelle obligation quant à présenter un livre détaillant tous les comptes avec les entrées et les sorties dues à son activité. Néanmoins, l’auto-entrepreneur se doit de présenter ses recettes, un minimum détaillées, ainsi que le montant et le détail des achats, si il y en a. Pour les auto-entrepreneurs qui ont une activité de vente ou de logement les achats doivent être écrits dans un livre ainsi que leurs détails, tels que des factures par exemple. L’auto-entrepreneur n’est pas imposé sur la TVA, mais il doit le faire figurer sur les factures qu’il donne aux clients. Effectivement le client doit être tenu au courant des avantages que l’auto-entrepreneur détient et de cette manière savoir si le prix demandé est juste.

 

L’auto-entrepreneur et ses biens personnels

L’auto-entrepreneur a une facilité pour protéger ses biens personnels, il lui suffit juste de se rendre chez un notaire. Le notaire pourra très facilement protéger la résidence principale de l’auto-entrepreneur, mais aussi tout son patrimoine immobilier. Le site Expert comptable Alfortville explique que la seule condition demandée à l’auto-entrepreneur est que celui-ci ne protège que ses biens personnels et non ceux qui ont un usage professionnel. Donc l’auto-entrepreneur est totalement protégé si il arrive un problème avec son entreprise, en tout cas tous ses biens personnels sont en sécurité. L’auto-entrepreneur ne prend que des risques dans l’investissement de son entreprise ce qui est tout a fait logique.